À quoi les cigares cubains doivent-ils leur réputation ?

05 novembre, 2018

Lorsque l’on parle de cigares, l’association avec Cuba est instantanée. Il faut dire que leur réputation n’est plus à faire. Mais qu’ont-ils de si particulier pour être autant appréciés ? Il semblerait que la qualité du tabac y soit pour beaucoup, mais pas seulement…

Le climat, le premier ingrédient privilégié

À La Havane, le climat est propice aux cultures de tabac. En effet, la pluie peu abondante, le soleil généreux, les températures aux alentours de 25°C et le taux d’humidité à 79% sont idéaux pour cultiver le meilleur tabac au monde. La région la plus connue pour ses feuilles de tabac extraordinaire reste Vuelta Abajo.

Le sol est préparé durant l’été, puis de septembre à novembre, le tabac est semé ou piqué. La récolte a lieu à compter de décembre, et ce, jusqu’à janvier, ces deux mois étant les moins pluvieux. Les arômes des feuilles sont alors décuplés grâce à ce cocktail naturel détonnant.

 

 

Le facteur humain

La passion des personnes travaillant autour du tabac est palpable. En effet, du producteur au torcedor, tous les protagonistes jouent leur rôle avec amour pour la plante et le savoir-faire. Et lorsque les choses sont faites avec le cœur, nul doute qu’elles aient ce petit plus que les autres n’ont pas.

les feuilles de tabac sont chouchoutées sous les rayons du soleil, ramassées à la main, une à une à maturation, séchées dans des conditions idéales jusqu’à mi-avril. Chaque catégorie de feuille dispose d’un séchage différent suivant leur utilité. Certaines ne feront que vieillir, tandis que d’autres fermenteront. Enfin, elles seront roulées à la main, par des experts en la matière. Que demander de plus pour avoir entre les mains les meilleurs cigares au monde ?

 

 

Souvent imités, mais jamais égalés

Après le roulage, différentes étapes, dont le contrôle qualité garantiront un cigare haut de gamme. Cela passera par un temps de repos, la pose de la bague et l’emballage unique. Bien sûr, un sceau de garantie sera apposé par la suite.